Ressources utiles

Conseils pratiques

Évaluer la culture d'entreprise

Il est possible de prendre en compte différents facteurs pour évaluer si vous souhaitez ou non travailler pour un employeur particulier :

  • Le poste et ses missions
  • Les possibilités de développement de compétences professionnelles
  • Les possibilités d’avancement (progression de carrière)
  • La culture de travail
  • L’environnement de travail (“LGBTQ-friendly” ou non)
  • L’alignement des valeurs entre vous et l’employeur.

Bien qu’il puisse être difficile de déterminer si un employeur est véritablement en mesure d’offrir un cadre sûr et bienveillant, quelques indicateurs peuvent vous donner un aperçu de la culture interne :

  • L’employeur propose-t-il des événements de recrutement dédiés aux candidats LGBTQ+ ?
  • L’offre d’emploi ou de stage inclut-elle une déclaration sur l’égalité des chances ou les valeurs de l’employeur ?
  • Le site internet de l’employeur (section “à propos” ou “recrutement”) mentionne-t-il une politique d’égalité des chances ou d’attachement aux valeurs de diversité ?
  • Des groupes de soutien interne ou groupes d’employés, formels ou informels, existent-ils au sein de la structure ?
  • L’employeur parraine-t-il ou participe-t-il aux activités de la communauté LGBTQ+ ?
  • Etes-vous à même d’obtenir des retours d’expérience (publics ou privés) de personnes travaillant ou ayant travaillé chez cet employeur ?
  • L’employeur propose t’il des formations qui incluent une sensibilisation aux questions LGBTQ+ ?
  • Des toilettes non genrées sont-elles disponibles ?
  • Des avantages sont-ils accordés au partenaire domestique (assurance maladie, assurance vie, accès aux installations, etc.) ?

Enfin, vous pouvez consulter les ressources mentionnées plus haut (“Informations employeurs”) pour obtenir une évaluation ou consulter l’adhésion ou non de l’employeur à la Charte de l’Autre Cercle.

Quel nom utiliser ?

Le choix du nom à utiliser pour postuler à un emploi est une décision très personnelle. Vous pouvez vous demander s’il faut utiliser votre nom d’usage ou celui qui figure sur votre carte d’identité délivrée par le gouvernement lorsque vous envoyez un CV et une lettre de motivation. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse.

Les CV et les lettres de motivation ne sont pas des documents juridiques. Il est tout à fait possible d’utiliser votre nom d’usage même si ce n’est pas celui de votre pièce d’identité officielle. Pour les personnes trans et genderqueer, cela peut vous aider à communiquer votre identité de genre à votre employeur. Cependant, les documents utilisés pour les vérifications d’antécédents, les documents de sécurité sociale, les documents fiscaux ou d’assurance doivent porter votre nom légal. Pour des ressources sur la manière de changer votre nom légal et les marqueurs de genre, veuillez consulter les ressources disponibles en ligne. Le Caélif peut également répondre à vos questions.

Voici quelques moyens de remédier à une non-concordance entre votre CV et vos documents juridiques :

  • Incluez l’initiale de votre nom légal, ou votre nom légal complet avec le nom que vous utilisez entre guillemets. Par exemple, M. Lydia Robinson ou Michael « Lydia ». Robinson.
  • Utilisez le nom figurant sur votre carte d’identité délivrée par le gouvernement et divulguez votre identité de genre et votre nom plus tard dans le processus d’embauche ou après avoir reçu une offre.
  • Utilisez votre nom d’usage si vous vous sentez à l’aise, au début du processus d’embauche ou si vous connaissez déjà le.a responsable de l’embauche ou le.a recruteur.
Être out sur un CV ou une lettre de motivation ?

Devez-vous inclure des informations sur votre CV ou dans une lettre de motivation qui vous associe directement à la communauté LGBTQ+ ? Par exemple, vous pouvez vous demander s’il faut inclure vos travaux ou engagements en faveur des droits des personnes LGBTQ+ ou une participation à des organisations étudiantes LGBTQ+. La décision de faire votre coming out sur un CV ou une lettre de motivation dépend de votre propre degré d’aisance et de votre intérêt à partager votre sexualité ou votre identité de genre avec d’autres personnes. C’est une décision très personnelle, et ce à n’importe quel stade du processus de recherche d’emploi. Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise réponse.

S’il est important pour certaines personnes d’être visibles, d’autres préfèrent être plus discrètes. Demandez-vous : est-il important pour vous d’être out au travail ? Faites des recherches sur votre environnement de travail. Est-il probable que l’organisation auprès de laquelle vous postulez soit favorable aux LGBTQ+ ? Si vous craignez qu’elle ne le soit pas, vous pouvez choisir de mettre en avant les compétences que vous avez développées mais pas les organisations avec lesquelles vous avez travaillé. Une activité ou une expérience particulière est-elle pertinente pour l’emploi auquel vous postulez ? Si l’expérience ne démontre pas de compétences pertinentes, vous pouvez choisir de ne pas la mentionner à ce stade.

Exemple d’extrait de CV mettant en avant un engagement LGBTQ+ :

Collectif des Associations Étudiantes LGBTQ+ d’Ile-de-France, Paris, France
Responsable Évènements. Automne 2019 – aujourd’hui

  • Planification et organisation ds projections de films, de tables rondes, de conférences sur les droits des personnes LGBTQ+ et d’autres événements.
  • Organisation de réunions hebdomadaires pour le bureau de l’association.
  • Organisation du char du Caélif pour la marche des Fiertés de Paris.

Exemple d’extrait de CV minimisant la visibilité de l’implication au sein de la communauté LGBTQ+ :
Ci-dessous, vous trouverez la même expérience décrite de manière à attirer l’attention sur le rôle et les réalisations. Si le nom de l’organisation suscite des inquiétudes, les abréviations sont acceptables. Vous pouvez également choisir de la décrire de manière plus vague (organisation “pro-diversité” par exemple”).

Caélif (Fédération d’associations étudiantes), Paris, France.
Responsable Évènements. Automne 2019 – aujourd’hui

  • Planification et organisation de projections de films, de tables rondes, de conférences et d’autres événements.
  • Organisation de réunions hebdomadaires pour le bureau de l’association.
  • Organisation d’une action annuelle en faveur de l’égalité des droits.
Choix vestimentaire

Le choix de la tenue vestimentaire pour une réunion professionnelle, un entretien ou un événement de networking peut être particulièrement difficile lors de la recherche d’emploi pour les personnes LGBTQ+.

La décision de s’habiller selon des normes « traditionnelles », cisgenres ou de porter des vêtements qui vous permettent d’exprimer votre identité de genre peut varier dans le temps et d’un entretien à l’autre, en fonction de votre niveau de confort personnel. Votre connaissance de l’employeur ou du secteur d’activité en question peut vous aider à prendre une décision éclairée.

Idéalement, portez des vêtements qui vous mettent en confiance. Si vous passez un entretien ou que vous travaillez dans un milieu conservateur, vous pouvez choisir consciemment de porter une tenue vestimentaire conforme aux normes de genre. Pour les organisations plus libérales, et en particulier celles qui ont montré qu’elles incluaient les personnes LGBTQ+, vous pouvez vous sentir à l’aise de porter des vêtements qui expriment qui vous êtes. Vous pouvez aussi choisir de vous habiller de manière non binaire, non genrée ou androgyne.

Tout comme la décision de faire votre coming out sur un CV ou lors d’un entretien, il s’agit d’un choix personnel qui dépendra de votre propre niveau de confort ainsi que de vos recherches sur l’employeur en question ou sur le milieu.

Faire son coming out durant un entretien ?

Une façon de partager votre identité LGBTQ+ est de poser des questions sur les initiatives LGBT ou les ressources pour employé.e.s que l’employeur propose aux employé.e.s LGBTQ+. Vous pouvez également évoquer votre participation à des activités militantes ou associatives LGBTQ+ comme preuve des compétences et connaissances que vous pouvez apporter à l’organisation. Réfléchissez aux atouts dont vous disposez en tant que candidat.e LGBTQ+. Vous avez peut-être plus d’empathie ou êtes capable de détecter des indices non verbaux subtils. Vous pouvez également apporter une perspective qui peut faire défaut à l’organisation. Ce sont peut-être là des atouts que vous souhaitez partager lors d’un entretien.

Les employeurs, dans de très rares cas, peuvent vous poser des questions sur votre sexualité ou votre identité de genre, mais n’oubliez pas que c’est à vous de choisir si vous voulez répondre directement ou non, ces questions n’étant pas autorisées en France. En France, il est illégal de prendre une décision d’embauche sur la base de votre réponse.

Il existe de nombreuses façons de réorienter la conversation ou de rejeter la question comme n’étant pas pertinente pour votre emploi. Par exemple, si l’on vous demande votre orientation sexuelle, vous pouvez simplement demander si elle est pertinente pour le poste pour lequel vous avez un entretien. À l’inverse, vous pouvez choisir d’évoquer votre/vos identité(s) pour avoir une idée de la culture de l’entreprise ou de l’ouverture de l’employeur.

Nous contacter

Pour un renseignement, de l’aide, un partenariat, ou parce que vous souhaitez vous impliquer au Caélif, n’hésitez pas à nous contacter !